Certiphyto


Pour une utilisation raisonnée des produits phytosanitaires

Le Certiphyto s’adresse à tous les utilisateurs professionnels, distributeurs et prescripteurs de produits phytopharmaceutiques, qui doivent être certifiés pour réaliser leurs activités professionnelles, conformément au plan ECOPHYTO.

Le plan ECOPHYTO est une mesure phare du Grenelle de l’environnement de 2007 et du Plan National de Santé de 2009. Parmi les mesures mises en place : la certification des personnels.

Tous les utilisateurs professionnels des produits phytopharmaceutiques doivent obtenir un Certificat Individuel « CERTIPHYTO » obligatoire et adapté à leur activité professionnelle (utilisation, distribution, conseil).

CERTIPHYTO justifie de l’aptitude de la personne à exercer son activité en lien avec les produits phytopharmaceutiques. Il se matérialise par un document officiel « CERTIPHYTO » individuel, délivrée par la DRAAF.

  • il est dans l’illégalité et donc il peut subir une sanction en cas de contrôle de l’administration,
  • il ne pourra plus se fournir en produits phytopharmaceutiques professionnels car le CERTIPHYTO sera exigé pour leur délivrance,
  • il ne pourra plus appliquer les produits phytopharmaceutiques.

3 Voies d’obtention du CERTIPHYTO :

  • voie 1 : le candidat suit une formation adaptée à son activité professionnelle. Cette formation est sanctionnée par un test d’évaluation.
  • voie 2 : le candidat passe un test QCM. Si réussite, le CERTIPHYTO est validé. Si échec, le candidat suit obligatoirement la voie 1,
  • voie 3 : le candidat a obtenu un titre ou un diplôme moins de 5 ans avant la date de sa demande de CERTIPHYTO et figurant sur la liste officielle établie par le MAAP. Il l’obtient par validation académique.
  •  Objectifs de la formation :
  • santé : évaluer et minimiser les risques, savoir réagir en cas d’intoxication ou d’accident,
  • environnement : définir une stratégie de réduction et de limitation des impacts phytosanitaires sur le milieu,
  • réglementation : bien connaître la législation en vigueur concernant l’utilisation des produits phytopharmaceutiques,
  • réduction des produits phytopharmaceutiques : raisonner l’application des produits et gérer leur mise en œuvre en intégrant des pratiques alternatives.
  • En partenariat avec les Chambres Départementales et la Chambre Régionale d’Agriculture et la DRAAF du Limousin, la Mutualité Sociale Agricole du Limousin, la Fédération Régionale de Défense contre les Organismes Nuisibles et l’Union Nationale des Entrepreneurs du Paysage.

 Contacts pour le CFPPA de Tulle-Naves