Le parcours d’installation des jeunes agriculteurs en Corrèze



Le Projet Professionnel Personnalisé (PPP)

Il permet d’atteindre la capacité professionnelle  en renforçant les compétences acquises avec le diplôme de niveau IV (ou supérieur) agricole.
Il est obligatoire pour tous les porteurs de projet demandant les aides à l’installation.
Il vise l’acquisition des compétences nécessaires à l’exercice du métier et à la faisabilité du projet du candidat.
Le porteur du projet réalise un autodiagnostic (formulaire à retirer au Point Info Installation) puis s’entretient, pendant environ 1 heure 30, avec un conseiller « projet » et un conseiller « compétences » du CEPPP (Centre d’Elaboration du Projet Professionnel Personnalisé), qui prescrivent des actions de professionnalisation :

  • stages en entreprise agricole en France ou à l’étranger d’une durée de 1 à 6 mois,
  • formations courtes spécifiques individuelles en établissement ou à distance,
  • stages en entreprise autre que agricole,
  • actions de parrainage,
  • dans tous les cas le stage collectif de 21 heures (SPI).

Le Stage Préparatoire à l’Installation (SPI 21 h)

Ce stage collectif est obligatoire et fait partie intégrante du PPP.
Compte-tenu de sa durée (21 heures), le stage collectif n’a pas pour objet un apport de connaissances dans les différents domaines abordés, mais il doit permettre au candidat à l’installation de repérer où sont les ressources qui lui permettront de finaliser son projet en toute connaissance de cause.
Le stage collectif doit :

  • aborder d’autres dimensions d’un projet d’installation que la seule dimension économique et financière en vue de l’établissement de son PDE,
  • aider le jeune à réfléchir sur son projet à travers les échanges avec les autres candidats afin qu’il s’approprie complètement son projet,
  • permettre aux candidats qui souhaitent réaliser un PDE de savoir où sont les ressources et quelles sont les étapes à suivre en vue d’une demande d’aides publiques,
  • permettre à chaque porteur de projet de devenir acteur de son propre projet et de se donner les moyens de le mener à bien,
  • être l’occasion pour le candidat de réfléchir sur l’insertion de l’exploitation dans son territoire,
  • permettre d’identifier les différentes étapes de la démarche de création d’entreprise ainsi que tous les interlocuteurs institutionnels ou professionnels qui jalonneront cette démarche.

Contact pour le CFPPA : Florence Ulmet  (tél : 05.55.27.20.41) florence.ulmet@educagri.fr

Le plan d’entreprise (PE)

Tout jeune agriculteur, sollicitant le bénéfice des aides pour financer son installation, doit présenter un plan d’entreprise (PE) qui constitue l’élément d’appréciation déterminant lors de la prise de décision d’attribution de ces aides et doit permettre :

  • d’apprécier les conditions économiques de l’installation,
  • de formaliser les conditions de financement du projet présenté et d’évaluer le respect du plafond de revenu pour bénéficier de la DJA,
  • de faire apparaître l’équilibre financier du projet et sa rentabilité.

Le PE constitue également un outil de réflexion pour le candidat avant son installation et pendant les premières années de réalisation de son projet.

Pour contacter le Point Info Installation (PII)

Chambre d’Agriculture de la Corrèze, Immeuble Consulaire, le Puy Pinçon 19001 TULLE

Téléphone 05.55.21.54.96